Actualités épidémiologiques de la leishmaniose viscérale en Tunisie - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Médecine et Maladies Infectieuses Year : 2009

Actualités épidémiologiques de la leishmaniose viscérale en Tunisie

[Current epidemiological data on visceral leishmaniasis in Tunisia].

(1) , (1) , (2) , (1) , (1)
1
2

Abstract

OBJECTIVE: Visceral leishmaniasis is an important health problem in Tunisia. The aim of this study was to update the epidemiological and clinical features of the disease. DESIGN: We performed a retrospective systematic sampling of epidemiological and clinical data collected from the medical records of 1,096 cases of visceral leishmaniasis diagnosed between 1996 and 2006 all over the country. RESULTS: The mean annual incidence of cases was 99.6 cases/year. The mean annual incidence rate was 1.04 cases/100,000 inhabitants, showing an important increase compared to former studies. As expected, children under 5 years (866 cases) were the most affected with a mean annual incidence rate of 9.6 cases/100,000 (p<0.001). The geographical distribution of cases revealed the spreading of the disease from the Northern parts of the country to the Central and even to Southern ones. Rural cases (65.3%) were significantly more numerous than urban ones (34.7%), p<0.001. The sex ratio was 1.03. The diagnostic delay (average of 54 days) was considerably shortened during the study period compared to previous reports, and explains the decrease of the lethality rate (2.9%). CONCLUSIONS: Visceral leishmaniasis has been present in central Tunisia since the early 1990 s. Its incidence and the distribution area have increased. This evolution is probably linked to the development of irrigation and agriculture favorable to the multiplication of vector sandflies and dogs reservoirs of Leishmania infantum.
Objectifs : La leishmaniose viscérale (LV) représente en Tunisie un problème de santé publique. L’objectif de ce travail est d’apprécier l’évolution de l’incidence et de la distribution géographique de la maladie et d’actualiser le profil des populations touchées. Patients et méthodes : Ce travail est une enquête rétrospective exhaustive de recensement des cas de LV diagnostiqués en Tunisie entre 1996 et 2006. La base de recrutement est représentée par les registres nationaux des maladies à déclaration obligatoire et par les dossiers de la majorité des services hospitaliers de pédiatrie du pays. Résultats : Mille quatre-vingt-seize cas ont été répertoriés, soit un taux d’incidence annuel moyen de 1,04 cas par 100 000 habitants. Les enfants de moins de cinq ans (866 cas) étaient les plus concernés avec un taux d’incidence annuel moyen de 9,6 cas/100 000 (p < 0,001). La distribution géographique des cas est en faveur de l’extension de la maladie vers le Centre et même le Sud. L’origine rurale reste significativement associée à la maladie, 63,5 % des cas (p < 0,001). Le sex-ratio était de 1,03. Les délais de diagnostic ont été raccourcis par rapport aux études antérieures avec une moyenne de 54 jours. Le taux de mortalité spécifique a régressé à 2,9 %. Conclusions : La LV se maintient comme une parasitose endémique non contrôlée en Tunisie avec une augmentation de son incidence et une extension de son aire de distribution. Cette évolution serait principalement en rapport avec la promotion récente d’activités agricoles favorables à la pullulation des phlébotomes vecteurs et des chiens réservoirs de Leishmania infantum.
Not file

Dates and versions

pasteur-00684000 , version 1 (30-03-2012)

Identifiers

Cite

K. Aoun, F. Jeddi, F. Amri, J. Ghrab, A. Bouratbine. Actualités épidémiologiques de la leishmaniose viscérale en Tunisie. Médecine et Maladies Infectieuses, 2009, 39 (10), pp.775-9. ⟨10.1016/j.medmal.2009.08.010⟩. ⟨pasteur-00684000⟩

Collections

RIIP RIIP_TUNIS
32 View
2 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More