The macrophage: chief of tuberculosis immune response. - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Archives de l'Institut Pasteur de Tunis Year : 2012

The macrophage: chief of tuberculosis immune response.

Le macrophage: chef d'orchestre de l'immunité anti-tuberculeuse.

(1) , (1)
1
M Essafi
  • Function : Correspondent author
  • PersonId : 922846

Connectez-vous pour contacter l'auteur

Abstract

With nearly eight million new cases each year and two million deaths, tuberculosis (TB) remains a major health problem worldwide. The limited protection afforded by the only available vaccine, Bacille Calmette-Guerin BCG, and the emergence of multi-resistant strains to antibiotics along with the advent of AIDS, are three main causes that contributed to the increase of TB incidence during the last decade. The World Health Organization (WHO) estimates between 2000 and 2020, nearly one billion people will be newly infected with Mycobacterium tuberculosis (Mtb), the causative agent of tuberculosis, and 200 millions of them will develop the disease, of which 35 million will die if there is no improvement in controlling infection. Such improvement requires an increase in our knowledge of the fundamental biology of this very complex disease and in particular a better understanding and characterization of the types of interactions between mycobacteria and the immune system. The alveolar macrophage (MØA), the first immunological barrier that opposes the mycobacteria, plays a key role in the evolution of infection. In addition to the recognition and immediate elimination of the bacteria by phagocytosis and secretion of microbicidal products, MØA is extremely important in orchestrating the immune response and the establishment of a specific response provided by T cells. This review summarizes the state of our knowledge about the mechanisms deployed by the macrophage to contain Mtb infection with a focus on apoptosis as an innate immune response against this pathogen. We also describe the mechanisms developed by Mtb, during its coexistence with humans, in order to escape the macrophage response.
Avec près de huit millions de personnes atteintes et deux millions de décès chaque année, la tuberculose reste un problème majeur de santé à l’échelle mondiale. La faible protection conférée par le seul vaccin disponible, le Bacille de Calmette et Guérin (BCG), et l’émergence de souches multi-résistantes aux antibiotiques ainsi que l’avènement du SIDA, sont les trois causes principales qui ont contribué à l'augmentation de l’incidence de la tuberculose lors de la dernière décennie. L’organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’entre les années 2000 et 2020, près d’un milliard de personnes seront nouvellement infectées par Mycobactérium tuberculosis (Mtb), l’agent étiologique de la tuberculose, 200 millions d’entre elles développeront la maladie et parmi ceux-ci 35 millions mourront si aucune amélioration n’est apportée dans le contrôle de cette infection. Une telle amélioration nécessite un accroissement de nos connaissances de la physiopathologie de cette maladie très complexe et en particulier une meilleure compréhension des interactions qui existent entre les mycobactéries et notre système immunitaire. Le macrophage alvéolaire (MØA) constitue la première barrière immunologique qui s’oppose aux mycobactéries et joue un rôle déterminant dans le devenir de l'infection. En plus de sa fonction de reconnaissance et d’élimination immédiate des bacilles par phagocytose et sécrétion de produits microbicides, le MØA activé est extrêmement important dans l’orchestration de la réponse immunitaire et l’établissement d’une réponse spécifique assurée par les lymphocytes T. Cette revue résume l'état de connaissance actuels des mécanismes déployés par le macrophage afin de contenir l'infection par Mtb avec une focalisation sur l'apoptose comme moyen de lutte contre ce pathogène. Nous décrivons de même les outils qu'a pu développer la mycobactérie, au cours de sa coexistence avec l'homme, pour échapper aux réponses macrophagiques
Fichier principal
Vignette du fichier
1 M.Haoues N°89 (1).pdf (826.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution
Loading...

Dates and versions

pasteur-01117533 , version 1 (17-02-2015)

Identifiers

  • HAL Id : pasteur-01117533 , version 1
  • PUBMED : 24834657

Cite

M Haoues, M Essafi. Le macrophage: chef d'orchestre de l'immunité anti-tuberculeuse.. Archives de l'Institut Pasteur de Tunis, 2012, 89 (1-4), pp.3-21. ⟨pasteur-01117533⟩

Collections

RIIP RIIP_TUNIS
131 View
298 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More