[Anthropologic research and understanding pediatric visceral leishmaniasis in Tunisia]. - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Bulletin de la Société de pathologie exotique Year : 1998

[Anthropologic research and understanding pediatric visceral leishmaniasis in Tunisia].

Contribution de la recherche anthropologique à la connaissance de la leishmaniose viscérale infantile en Tunisie

(1) , (2) , (1) , (1)
1
2

Abstract

In order to determine the social and cultural factors which delay hospitalization of children suffering from visceral leishmaniasis (VL), a study was carried out in the rural area of Kairouan (Tunisia). Qualitative techniques were used to investigate beliefs and behaviours associated with the symptoms of VL. The study has demonstrated that the folk interpretation of the disease interferes largely with the choice of the therapy. Regarding VL, the subdivision of the disease into two groups of symptoms, fever and splenomegaly, incites parents to consult doctors in the presence of fever and use traditional healers when splenomegaly appears. This is responsible for long delays before the patients can have access to official health care. This investigation clearly demonstrated that a health education programme is needed in VL endemic areas in Tunisia in order to shorten delays between the appearance of symptoms and their diagnosis. For this objective to be achieved, it would also seem necessary to implement simple serodiagnostic techniques at the periphery level.
Dans le but d'appréhender les facteurs socioculturels pouvant interférer dans le délai de la prise en charge des enfants atteints de leishmaniose viscérale (LV), une enquête utilisant des techniques qualitatives de recherche a été réalisée en 1994 et 1995 dans les zones rurales de la région de Kairouan (Tunisie), où l'on compte actuellement le plus grand nombre de cas de LV.
Cette étude montre que l'interprétation populaire de la maladie influence largement les choix et conduites thérapeutiques. Dans le cas de la LV, la maladie est subdivisée en deux temps, la fièvre puis la splénomégalie. Ces deux symptômes sont interprétés différemment par la population et font l'objet de recours thérapeutiques distincts. Si la fièvre conduit immédiatement chez les médecins, la splénomégalie qui se développe ensuite apparaît comme relevant de thérapies traditionnelles, ce qui écarte l'enfant du système institutionnel de santé, retardant la prise en charge en milieu pédiatrique.
Ce travail illustre une collaboration qui a contribué à préciser les facteurs socioculturels en cause dans un problème de santé. Il conduit à une autre question, celle de l'éducation en vue de la prévention de cette maladie rare mais grave.
Not file

Dates and versions

pasteur-01986171 , version 1 (18-01-2019)

Identifiers

  • HAL Id : pasteur-01986171 , version 1
  • PUBMED : 9642482

Cite

A. Bouratbine, H Moussa, K. Aoun, R. Ben Ismail. Contribution de la recherche anthropologique à la connaissance de la leishmaniose viscérale infantile en Tunisie. Bulletin de la Société de pathologie exotique , 1998, 91 (2), pp.183-187. ⟨pasteur-01986171⟩

Collections

RIIP RIIP_TUNIS
37 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More