Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Toxicité subchronique chez le rat de l’extrait d’acétate d’éthyle des feuilles de Holarrhena floribunda (G. DON) T. Durand & Schinz, une plante utilisée dans le traitement traditionnel du diabète en Côte d’Ivoire

Abstract : Holarrhena floribunda est une plante utilisée dans le traitement traditionnel du diabète en Côte d’Ivoire. Afin de vérifier son innocuité, l’extrait d’acétate d’éthyle des feuilles à la dose de 1000 mg/kg de poids corporel a été administré quotidiennement par voie orale sur une période de 90 jours aux rats wistar du lot essai. Un lot satellite a été constitué afin d’apprécier la persistance ou la réversibilité d’éventuels effets qui apparaitraient après l’arrêt du traitement. Des prélèvements sanguins ont été effectués aux temps J0 (avant le début de l’expérimentation), J7, J14, J21, J28, J60, J90 et J120 (un mois après l’arrêt des gavages), afin de déterminer les effets de l’extrait sur les paramètres biochimiques sanguins. Au terme des 90 jours (pour les rats de l’étude principale) et 120 jours (pour les rats des lots satellites), une l’étude histologique a été réalisée sur le cœur, le foie et les reins. Ces différentes études ont montré d’une part que l’extrait d’acétate d’éthyle des feuilles de H. floribunda n’a pas modifié de manière significative les masses relatives des différents organes (cœur, foie et reins) et les taux sériques de l’acide urique, des bilirubines, des triglycérides, les activités enzymatiques de l’ALAT, LDH, et de l’indice d’athérogénicité des rats traités (dans les deux sexes) par rapport aux rats témoins aussi bien durant toute la période de traitement qu’un mois après l’arrêt de celui-ci. D’autre part, l’extrait d’acétate d’éthyle des feuilles de H. floribunda a provoqué des modifications significatives soit chez les rats mâles pour les paramètres tels que : le chlore, le sodium et la PAL ; soit chez les rats femelles pour la créatinine le calcium et l’ASAT soit dans les deux sexes pour la glycémie, le cholestérol LDL, le cholestérol HDL et le cholestérol Total ou par rapport au temps pour la CPK. Cependant, ces variations étaient modérées et les valeurs obtenues sont restées dans les limites de leur valeur standard. Par ailleurs, les coupes histologiques n’ont pas révélé de lésions au niveau des trois organes étudiés à savoir le cœur, le foie et les reins. En définitive, la dose de 1000 mg/kg de poids corporel de l’extrait d’acétate d’éthyle des feuilles de H.a floribunda a été bien tolérée par l’organisme des rats après une administration par gavage de 90 jours.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [51 references]  Display  Hide  Download

https://hal-riip.archives-ouvertes.fr/tel-02703666
Contributor : Joseph Djaman <>
Submitted on : Monday, June 1, 2020 - 2:25:29 PM
Last modification on : Sunday, June 7, 2020 - 11:49:38 AM
Long-term archiving on: : Friday, September 25, 2020 - 3:38:06 AM

File

Thèse de Doctorat.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02703666, version 1

Collections

Citation

Dago Désiré Koudou. Toxicité subchronique chez le rat de l’extrait d’acétate d’éthyle des feuilles de Holarrhena floribunda (G. DON) T. Durand & Schinz, une plante utilisée dans le traitement traditionnel du diabète en Côte d’Ivoire. Sciences du Vivant [q-bio]. Université Nangui Abrogoua (Côte d'Ivoire); NUMERO D'ORDRE 493, 2019. Français. ⟨tel-02703666⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

156